truffe noireLa trufficulture, une culture gourmande et intelligente

 La truffe noire (tuber melanosporum) est un champignon souterrain qui vit toujours associé à un arbre hôte avec lequel il vit en symbiose, généralement un chêne, une yeuse ou un noisetier. La trufficulture est la culture rationnelle des arbres mycorhizés avec cette excellente espèce de truffe. Cette culture est une activité à développer et à encourager pour de nombreuses raisons que nous exposerons en suivant.

D’une part, la trufficulture présente un indéniable avantage environnemental. Ainsi, elle contribue à la forestation de surfaces agraires. De plus, elle permet de réintroduire des espèces d’arbres autochtones (chêne, chêne vert, chêne rouvre…). Elle évite ainsi l’érosion des sols et contribue à la formation d’un paysage rural harmonieux. Elle favorise la formation d’un sous-sol de qualité. La truffe est un produit écologique et naturel. Elle se développe sans appui chimique ni produits phytosanitaires. Enfin, la trufficulture est l’unique alternative à la disparition de la production de la truffe sauvage.

D’autre part, la trufficulture présente un évident avantage socio-économique. En effet, elle est une source d’innovation et de diversification agraire. Elle est un complément de revenu dans des régions économiquement déprimées. Les conditions du marché actuel ont fait de  ce champignon hors du commun une culture à haute rentabilité économique. De plus, sa production n’est pas excédentaire.

La trufficulture est donc aujourd’hui une activité à développer. Les arguments en sa faveur ne manquent pas, nous venons de le prouver… et l’argument fondamental que nous n’avons pas encore cité est l’avantage gastronomique : la truffe noire est en effet l’un des mets les plus fins, les plus délicats, de notre gastronomie. Plus elle sera cultivée, plus nous pourrons en profiter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload the CAPTCHA.